Chronique - Vu dans la presse

Nombre de membres 5 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 


Ces billets sont disponibles en format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://www.uttwiller.fr/data/fr-blog.xml

Vu dans la presse

Mélodies d’avent et d’aujourd’hui  -  par Francoise

12concertAvent.jpgMélodies d’avent et d’aujourd’hui

La musique municipale de Bouxwiller a donné son premier concert d’hiver, dimanche 7 décembre à Uttwiller, avec un programme alliant les airs traditionnels et les arrangements modernes.

180 personnes ont convergé vers l’église d’Uttwiller, dimanche, pour écouter la première salve de la musique municipale de Bouxwiller, en cette saison 2014-2015.

Quelques mois après la rentrée, malgré peu de répétitions, les 45 musiciens dirigés par André Ackermann ont su présenter un programme d’hiver divertissant, bien équilibré et surtout maîtrisé. Il faut dire qu’après trente ans d’existence (le premier concert de printemps a été donné en 1985), l’orchestre dispose d’une assise stable de musiciens.

Le petit creux ressenti au cours des dernières années, avec de départ d’une vague de jeunes instrumentistes formés par l’école intercommunale, est désormais comblé avec l’arrivée d’une nouvelle génération, que le public a pu découvrir dimanche soir.

Applaudissements nourris

Les premières notes du concert ont été celles d’un choral d’avent très mélodieux, signé Jacob de Haan, compositeur spécialiste de la musique d’harmonie. De quoi plonger directement dans une atmosphère de Noël. D’autant plus que la deuxième pièce, Valerius Variations du britannique Philipp Sparke, était un arrangement de thèmes de la Renaissance, tout aussi empreints de spiritualité. Le public a redressé les oreilles avec la troisième partition, une Toccata Festiva pétulante signée Van der Roost.

La deuxième partie a débuté avec la démonstration des enfants de la classe d’orchestre de l’école de musique intercommunale, qui a notamment exécuté une Ouverture dorienne composée par le directeur André Ackermann.

Les « grands » sont revenus avec une seconde moitié de programme marquée par la contemplation et le voyage musical. Les pièces Arizona (Cesarini) et Dogon (Houben) ont, respectivement, évoqué les grands paysages de l’Amérique du Nord et du Mali.

Après les applaudissements nourris des spectateurs, l’orchestre a salué son public en lui offrant, comme un cadeau de Noël, un bis entièrement chanté, à la manière d’une chorale. Ceux qui ont raté l’événement peuvent se rattraper samedi soir à Bouxwiller.

DNA, 11/12/2014

Publié le 11/12/2014 20:31   Tous les billets  Prévisualiser...  Imprimer...  Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques
Derniers billets
Archives
10-2019 Novembre 2019 12-2019
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30